top of page

Allergie aux extensions de cils : quoi faire ?

Les extensions de cils sont un luxe que plusieurs d’entre nous aiment s’offrir afin de rehausser l’éclat de nos yeux et mettre ces derniers en valeur. Bien qu’elles comprennent une panoplie d’avantages – sauver du temps le matin, éviter le port du mascara, ne pas avoir à se démaquiller en fin de journée, avoir bonne mine en tout temps, et plus encore – les extensions de cils comprennent aussi certains risques ! Entre autres, le risque d’une réaction allergique.


Alors comment savoir à l’avance si notre corps réagira à la suite d’une pose ? Comme toute première réaction allergique, il est difficile de prévoir comment notre système immunitaire réagira à une substance qu’il ne connait pas. Notre corps a un certain seuil de tolérance, il est donc possible que, même si nous sommes allergiques, une réaction ne se s’enclenche pas dès la première exposition. En effet, il est possible de réagir à une pose d’extensions de cils même après plusieurs poses et remplissages sans réaction. Ce seuil de tolérance varie d’une personne à une autre, et est difficilement prévisible. Comment détecter une réaction allergique aux extensions de cils ? Généralement, c’est principalement la paupière supérieure qui se gonflera dans les heures suivant la pose. La réaction peut prendre jusqu’à 24h à se développer, et peut aussi comprendre une rougeur, des démangeaisons et un inconfort au niveau de la paupière supérieure. Une simple rougeur dans l’œil ne signifie pas une réaction ! C’est souvent signe d’une sensibilité aux émanations dégagées par la colle, ou encore un petit frottement du pad installé sur les cils du bas lors de la pose.


Quoi faire lorsqu’on a une réaction aux extensions de cils ? Il est important de contacter rapidement votre technicienne, dès les premiers signes de réaction. Celle-ci devrait vous offrir de les retirer la journée même, afin d’éviter que la situation ne s’aggrave. Conserver les extensions de cils après le développement d’une réaction allergique entraîne des risques graves pour les yeux, comme l’enflure pourrait devenir plus importante et limiter le mouvement de votre paupière supérieure. Normalement, le retrait d’une pose d’extensions de cils par une spécialiste certifiée prend entre 15 et 30 minutes et n’est pas douloureux. Il est possible de sentir un léger inconfort, qui peut varier d’une personne à une autre.


Est-ce qu’il existe des colles hypo allergènes ?

La réponse courte est : non.

En réalité, différents trucs d’experts peuvent limiter les réactions, sans toutefois pouvoir garantir que la pose d’extensions de cils et hypo allergène. Nous enseignons quelques-uns de ces trucs dans nos formations, afin que nos étudiantes puissent avoir tous les outils nécessaires pour offrir un travail de la plus haute qualité à leurs clientes. Cependant, l’ingrédient allergène (les cyanoacrylates; adhésif contenu dans la colle) se retrouve dans toutes les colles sur le marché actuellement. Il n’existe, pour le moment, aucune colle ne contenant pas cet adhésif. Il existe en revanche, parmi les centaines de colles disponibles, certaines qui en contiennent moins. Ces colles peuvent donc légalement être vendue comme hypo allergènes, comme la définition du mot hypoallergénique est : « substance qui génère peu de réaction ». Cela étant dit, ce terme ne garantit pas l’absence de réaction. Bien entendu, plus le taux d’adhésif est faible, plus la durée de l’adhésif sera courte. Le contrôle de la quantité d’adhésif aura aussi un impact sur la réaction. Une plus petite quantité et une durée d’exposition moins longue pourront aider à limiter la réaction, sans toutefois pouvoir la prévenir à 100%. Il reste à ce jour difficile de prévoir lorsqu’une réaction se déclenchera, et quelle ampleur celle-ci prendra.


En cas de doute, n’hésitez pas à poser vos questions à votre technicienne en extensions de cils ! Et surtout, si votre état ne s’améliore pas après le retrait des extensions, il est important d’aller consulter un médecin.

590 vues0 commentaire

Comments


bottom of page